Un bowling à domicile

Nizet Pascal

Membres
Membre FF
Salut!
Un projet, bien sûr assez conséquent, et arrivé à terme. Il ne s’agit pas du modèle à ramassage, trop complexe (mais faisable, j’ai vu une réplique du célèbre Brunswick A2 à l’échelle ¼ sur internet.), le mien est inspiré de ceux des petites salles, à quilles suspendues par des cordes. (string pinsetter) Il est animé par un PIC16F77, programmé en basic (plus de 700 lignes !), gérant le requilleur et le comptage de points, comme sur un bowling réel. Evidemment, à une échelle réduite (ici 1/3), une piste grandeur nature mesure environ 18m de long et près d’ 1,50m de large! Je suis parti de quilles en plastique, puis j’ai adapté les dimensions de la machine autour. Voici les ingrédients :
- 3 vieilles portes planes * (pour la piste)
- un jeu de quilles jouet (3 à 12€ suivant la taille et la qualité)
- 2 moteurs d’essuie-glace (quelques € dans les casses)
- transfo assez costaud (min. 100vA) *
- petite alim à découpage pour l’électronique *
- Une courroie et poulie de machine à lessiver * (pour le relevage)
- Chutes de feuilles de pb * (pour lester les quilles et détection magnétique)
- 10 électro-aimants miniatures * (pour pincer les cordes et garder les quilles jouées hautes.)
- 10 détecteurs magnétiques (trouvés à bas prix dans une liquidation, mais certains schémas sont trouvables sur la toile, pour détecter les quilles restées debout)
- 2x 6m de corniche (pour les rigoles latérales)
- 2 micro-switches à long levier pour détecter les sorties de boule dans les rigoles
- 2 micro-switches robustes pour les fins de course du bras de levage
- quelques rails din (modèle « fermé ») pour la mécanique de levage
- panneaux * (récupération possible, pour la structure du requilleur)
- un panneau fin en bois ou plastique * (bout de piste levable pour retour boule)
- lcd 4*40 lignes * (permet d’afficher toutes les manches pour 4 joueurs)
- électronique de gestion
- 10 rivets creux (pour guidage cordes)

* = possibilité de trouver gratuitement

Je n’ai malheureusement pas de plan détaillé (j’ai réalisé « à l’œil »), mas les photos sont explicites. Il faut coller des disques de plomb sur le fond des quilles pour les lester et permettre la détection. Les capteurs magnétiques sont collés dans des logements pratiqués par la face inférieure dans la dernière porte. Le requilleur nécessite 2 plateaux perforés espacés d’une dizaine de centimètres ( le classique triangle équilatéral de 10 quilles, un angle vers le joueur), le supérieur avec des petits trous renforcés par les rivets pour le passage des ficelles (avec électro-aimants de pincement sur le dessus), l’inférieur, avec des grands trous pour laisser passer les têtes des quilles pour les stabiliser au relevage. Il est difficile de donner des dimensions toutes faites, car tout dépend de la taille des quilles. Le plus difficile à réaliser est le bras de levage, mais avec de la jugeotte, c’est faisable. Le mouvement doit être suffisamment ample pour laisser assez de mou aux cordes en position basse pour la chute des quilles). Mon système faisant ½ tour, avec 2 fins de course, et 2 flasques avec une découpe en arc de cercle pour éviter la sortie des cordes, est réalisable par tout bricoleur soigneux. J’y ai ajouté un synoptique avec des led’s représentant les quilles restantes, connectées aux détecteurs magnétiques. Le fond de la piste est soulevé par un 2è moteur pour rendre la boule. L’électronique de gestion n’est pas trop compliquée (détails futurs si intérêt), malgré le nombre de capteurs et d’actionneurs dignes d’une photocopieuse… Strike !

Révision :

J’ai été un peu déçu du mauvais rendu des quilles et boule en plastique (trop légères), j’ai trouvé de très jolies quilles en bois (avec la boule idem), assez chères, mais le rendu est plus proche d’un vrai bowling (bruit d’impact compris !) Leur poids est suffisant et une feuille d’aluminium ménager collée sur le fond des quilles suffit pour les détecteurs de proximité. Seul inconvénient, l’ensemble est beaucoup plus lourd à soulever et l’entraînement à courroie, qui patinait, ne convenait plus. J’ai monté le moteur sur le dessus avec une corde s’enroulant sur une poulie pour le levage (quilles + fond piste, ce qui ne nécessite plus qu’un moteur).
Voici la vue arrière de la machine:

Le principe du requilleur:

Le schéma de l'électronique:

Il est possible de remploacer le mouvement d'1/2 tour par un linéaire si l'on a la chance de trouver un vérin électrique pas (trop) cher.
Il suffit d'être soigneux pour réussir ce projet, toute les suggestions sont bienvenues...
 

David

Big Boos
Membre du personnel
Big Boos
Si tu veux envoies moi par courriel l'image de ton schéma, je la mettais en taille maxi

Tu as utilisé un PIC, facile d'emplois ce dernier ?

Sinon les capteur magnétiques sotn des ILS ou autre ?

Sympa ton projet
Tu as passé combien de temps dessus ?
 

Nizet Pascal

Membres
Membre FF
Salut David (et tous les autres...), j'avais dû volontairement réduire la résolution du schéma pour qu'il "passe". L'architecture RISC des PIC et autres Atmel est géniale : peu d'instructions (env. 35), mais beaucoup de registres et possibilités d'adressage), sans compter les compilateurs basic et C. Le PIC choisi, avec ses 8k de rom flash, m'a permis d'ajouter des routines de diagnostic et de détection d'éventuelles anomalies. Le projet m'a pris environ 3 mois (certains détails de finition sont encore à faire...), évidemment je ne passais pas 24h/24 dessus... Les capteurs magnétiques fonctionnent comme les "Eddy" utilisés dans les flippers WPC.
 

David

Big Boos
Membre du personnel
Big Boos
Merci pour tes infos

Sont pas donnés les capteurs à effet de hall si c'est ceux dont tu nous parle...
 

Papo06

Membres
Membre FF
En fait pic ou n'importe quel micro contrôleur de nos jours ça n'a plus grande importance les compilos C ou autre sont très performants et optimisent même souvent mieux qu'un humain, du coup le choix est plutôt d'ordre "religieux" :)) atmel, pic, intel, motorola, texas, stmicro et j'en oublie plein peu importe en fait ils font tous à peu près les mêmes choses et chaque modèle est décliné en centaines de versions avec +/- de pattes e/s numériques et analogiques, +/- de ram/flash +/- vitesse, +/- timer, +/-usb, +/-ethernet, +/- spi/i2c/rs, etc etc.

Pascal
 

David

Big Boos
Membre du personnel
Big Boos
Clair

J'aime bien un nouveau composant qui apprend, si si cela existe.
Celui là pfuiiiiiiiii quelle bombe .....
 

Couin

Palmus Modératus
Membre du personnel
Moderatator
mdr ce soir avec de la famille je suis allé faire une bowling à coté de chez moi. Je n'y étais jamais allé, et mdr c'est un requilleur à cordes, alors évidement, on connait mon coté bourrin, vu à la vitesse où je tirais la boule, mdr le bordel en chiait pour démêler les cordes des quilles tombées mdr mdr mdr
 
Haut Bas