1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
Rejeter la notice
Bienvenue visiteur. Plus que de lire, venez participer sur FF ;), enregistrez vous avec le mail de votre FAI et participez aussi sur FF.

Testons les diodes et transistors

Discussion dans 'Cours de fonctionnement, savoir faire' créé par Maitre Des Lieux, 19 Février 2015.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Maitre Des Lieux

    Maitre Des Lieux Administratator Membre du personnel Big Boos

    Inscrit:
    9 Février 2015
    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    19
    Points:
    3
    Sexe:
    Homme
    Occupation:
    Flippers
    Localité:
    Manom
    Site web:
    Comment tester diodes et transistors ?

    1) Présentation

    Voilà, nombreux seront les personnes à vaquer des ces lignes et images
    J’espère que je vais vous apprendre de nouvelles choses
    Ceci est une avant première du type de livre , dont je suis en cours de création

    2) Le matériel

    Enoncé dans l’article les indispensables pour le flipper, ici je vais rajouter un testeur de transistors, bon il est fait maison, mais apporte une réelle utilité, ajoute une plus value en vitesse, je voulais juste vous le montrer afin que vous sachiez que cela existe.

    [​IMG]


    3) Comment tester une diode

    Il suffit en fait de voir si cette diode conduit !
    Il faut savoir qu’il existe deux diodes ( les plus répandues ), une au germanium et l’autre au silicium.
    Chacune effectue le même rôle , qui est celui de conduire un courant , mais dans un sens donné, uniquement !
    La différence entre une germanium et silicium est la tension de jonction de celle-ci et aussi les intensités permises. La germanium est utilisée dans des montages sensibles ayant un faible courant et aussi ayant besoin d’une faible tension de déchet !

    La silicium offre un courant plus élevé, mais au détriment d’une tension de jonction plus élevée.
    La germanium est de 0.3 Volts environ et la silicium de 0.6 volts environ .

    Ci dessous une photo des deux diodes, celle de droite, cas Gottlieb, germanium, matrice à contacts, celle de gauche, silicium , matrice à contacts des autres marques .

    [​IMG]

    Pour la tester , multimètre en position DIODE

    [​IMG]

    Et on va poser les sondes une fois le rouge sur la bague et une fois le noir sur la bague
    Au fait la bague indique la polarité, d’ou la cathode, soit le + .

    [​IMG] [​IMG]


    On considère une diode bonne si celle ci conduit dans un sens et dans l’autre elle est bloquée
    Donc dans un cas on aura au multimètre la tension de jonction ( lors d’une conduction ) ou alors aucune tension , soit le multimètre affichera rien ou en dehors de la gamme !
    Si vous obtenez 0, la diode est HS , ou alors si vous ne visualisez rien dans les deux sens, idem la diode sera HS

    [​IMG] [​IMG]

    Voyez les photos , ci dessus, a gauche le court circuit, à droite la diode coupée

    Vous en dire plus non, nous avons fait le tour, non il y a la DEL, qui est aussi une diode mais électroluminescente, le test en sera de même, idem, si vous testez une diode sur une alimentation, j’ai faillis oublier un pont de diode…
    Oui le pont de diode ce teste aussi, comment, bien comme 4 diodes , que l’on aura mis dans un carré et soudé chacune des extrémités de celles-ci, ceci s’appelle un PONT DE GRAËTZ.

    [​IMG]

    Le tester , idem, sauf que l’on répète 4 fois la procédure précédente
    Si le pont est HS, alors des jonctions sont absentes ou alors une jonction est en court circuit, soit vous verrez 0 afficher !

    4) Tester un transistor

    Regardez un peu l’article pop bumper, il y a des indications déjà pour les gros en boîtiers TO3, mais le principe s’applique à tous que ce soit des TO92 ou TO220, le principe en est le même .

    [​IMG]

    5) C’est quoi un transistor ?

    En fait c’est un composant qui permet avec une toute petite excitation , vous l’amplifier en une très grande. Pense à un robinet , vous l’ouvrez à la main avec peu de puissance, mais ce qu’il en sort est bien plus puissant . Eh bien le transistor c’est pareil, le robinet et la BASE, l’ EMMETEUR est la sortie de celui ci, et le COLLECTEUR, comme son nom l’indique est en fait l’endroit ou tout est collecter, un entonnoir en fait !

    Il est composé de quoi, eh bien on peut dire brièvement de trois diodes, qui sont des jonctions en fait, il en existe deux types, de jonctions npn ou alors pnp, c’est cela qui caractérise deux transistor, l’un est l’inverse de l’autre. Un a des courant positif de base, l’autre des négatifs !


    6) Que testons nous ?

    Il faut en fait tester la « diode » de base à émetteur et aussi de base à collecteur et la jonction émetteur à collecteur
    Voyez ci dessous un test d’un boîtier TO202, pour un transistor bon il faut :

    [​IMG] [​IMG] [​IMG]


    Base – émetteur : 0.6 V
    Base – collecteur : 0.6 V
    Collecteur – Emetteur : rien d’affiché

    Attention certains transistor ont une diode de roue libre intégrée entre le collecteur et l’émetteur, ce qui signifie que dans certain cas, dans le sens inverse de passage il y aura 0.5 à 0.6 volts d’affiché, normal en fait ! Cas d’un TIP 122 ou de beaucoup de transistor Darlington .

    [​IMG]
    Lors du test d’un NPN il faut la sonde rouge sur la base, et lors du test d’un PNP il faut la sonde noire sur la base ! Encore une fois comme je le mentionnais dans l’article des indispensables, qu’il faut avoir les caractéristiques dudit composant afin de le tester ! Il faut savoir ou se trouve la base, émetteur, collecteur et ceci varie suivant le composant !!!! Donc sur les transistor un test type est exclu .

    Un rappel, le transistor dans le cadre de boîtier ayant usage d’une semelle métallique à cette semelle reliée au Collecteur du transistor . Ce qui vous oblige à l’isoler , mais aussi dans les cas des TO 220, permet de tester le câblage du transistor de puissance de commande à la bobine, ou flash ou etc. , en mettant celui ci à la masse !. Attention j’interdit de faire ce test avec les lampes commandées de la matrice Williams !!! JAMAIS !!!! Il y a des transistors qui ont leur Collecteur à l’alimentation positive, ce qui ferait de suite un court circuit !!! Pensez –y .

    [​IMG]

    7) Le transistor MOSFET.

    Par exemple, sur les cartes driver, un 20N10, ou IRF 530 , un cas concret le 20N10 du lanceur d’un T3 ( sinon ,exemple un dernier STERN ), c’est un MOSFET, ce transistor est en fait le composant qui se rapproche le plus du tube électronique .

    Oups la sale bête, oui car on ne peut rien tester au multimètre, si ce n’est qu’il n’est pas en court-circuit, mais ici plus de base, ici on a un DRAIN, une SOURCE, et une GRILLE.

    En fait pour le tester ici, il faut injecter une tension , contrairement au cas précédent qui était un courant !
    A part d’acheter un testeur spécial, ou alors de faire un montage de test, je ne vois pas comment vous aider ?

    Pour info ce type de transistor est utilisé :
    Le 20 N 10 L chez Sega
    L'IRF 530 chez Gottlieb tout comme le MTP2955 ( qui est un super Mosfet reprenant feu le 2N2955 mais avec un fonctionnement similaire au tube, donc Mosfet)

    8) Concluons


    Bien vous voilà fin prêt à dépanner toutes les cartes driver……..

    Bon dépannage , bon flippp

    © David
    © FF et Rp
    Révision I Février 2004
    Révision II 03-02-09
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page